Exposition GRECO -1541-1614-

affiche expo GrecoComme l'écrit le journal Le Monde "Le Greco illumine le Grand Palais". et ce sera du 16/10/2019 au 10/02/2020.

Cette rétrospective est la première grande exposition monographique  française consacrée au génie que fut Greco (Domenikos Theotokopoulos,  1541-1614). Ce peintre d’origine crétoise a séjourné en Italie avant de  s’établir en Espagne en 1577. Dernier grand maître de la Renaissance, il  fut aussi le premier peintre du Siècle d’or espagnol.
En son temps déjà, ses couleurs et formes déroutaient. «Étrange» est sans conteste le premier qualificatif qui vient à l’esprit quand on contemple les tableaux de cet artiste. À son époque, qui est celle de la Renaissance finissante, il fut qualifié de «peintre extravagant». D’artiste «qui apporte des couleurs différentes et désunies et donne de si cruelles taches».

Même s’il connut un succès relatif après son installation à Tolède en 1577, son travail fut modestement apprécié et reconnu de son vivant. Après sa mort en 1614, ce fut pire. Son œuvre tomba dans l’oubli. Un enterrement de première classe. Il faudra attendre la fin du XIXe, la remise en question de l’esthétisme et du culte réaliste de la beauté sensible, pour que ses toiles resurgissent. Son étrangeté due à son refus du réalisme mimétique ne pouvait intéresser que les artistes du XXème en quête de formes et réalités nouvelles.

Cliquez sur l'image pour voir l'intégralité des oeuvres présentées

Exposition L'age d'or de la peinture anglaise

 

affiche expo l'age d'or de la peinture anglaise

Le musée du Luxemourg consacre une exposition du 11 septembre au 16 février 2020 à  la période qui a été appelée "L'age d'or de la peinture anglaise, de Reynolds à Turner".

"Cette exposition, construite à partir des chefs-d’oeuvre de la Tate Britain, met à l’honneur une période phare dans l’histoire de la peinture en Angleterre, allant des années 1760 jusqu’à 1820 environ. Elle entend dresser un panorama qui permette d’en saisir toute l’originalité et la diversité. Elle mène le visiteur de la fondation de la Royal Academy, avec des artistes comme Reynolds et Gainsborough, jusqu’au nouveau tournant qui s’amorce au début du XIXe siècle, notamment avec Turner.
Le public y redécouvrira les grands classiques de l’art britannique, trop rarement présentés en France."

 

Cliquez sur l'image pour voir cette très belle exposition

H.B.D.D (Ha Ba Dis Donc)

dernière mise à jour : 18/10/2019

Les images sur la page d'accueil ne sont qu'un petit reflet de quelques souvenirs d'artistes, de pays et autres que j'ai appréciés.

JSN Tendo 2 is designed by JoomlaShine.com | powered by JSN Sun Framework