Exposition En couleurs -La sculpture polychrome en France 1850-1910-

affiche expo la sculpture polychrome

"Une exposition sur la sculpture polychrome en France ­entre 1850 et 1910 : le sujet paraît relever de l’érudition pour connaisseurs. On n’en ­soutiendra pas moins que le rassemblement d’une centaine d’œuvres au Musée d’Orsay (du 12 juin 2018 au 9 septembre 2018) a de quoi intéresser bien au-delà du cercle des historiens. Non que l’on aille d’éblouissements en enchantements, même si redécouvertes et raretés abondent. Il y a là des pièces dont le pouvoir de séduction aujourd’hui est inversement proportionnel à la ­complexité de leur exécution. Mais justement : elles intéressent par leur bizarrerie.

Jusqu’au XIXe siècle en effet, selon les règles de l’art, seuls le blanc du marbre ou les touches monochromes des bronzes étaient admis pour le statuaire. Si un débat a bien eu lieu autour de l’application de la couleur à la sculpture, il s’agit là d’une pratique qui ne tarde pas à se développer chez les artistes : ses prémices apparaissent dès le Second Empire et elle atteint son triomphe dans les années 1880 sous l’influence conjuguée du symbolisme et de l’Art nouveau. L’expérimentation est lancée ! C’est ainsi que des matériaux aussi divers que les cires et marbres peints, marbres de couleur assemblés, bronzes dorés et argentés, pâte de verre, grès émaillé sont devenus le nouveau langage de toute une veine de la sculpture française. Une sculpture représentée par de grands noms tels que Jean-Léon Gérôme, Louis-Ernest Barrias, Jean-Désiré Ringel d’Illzach, Jean Carriès, Henry Cros, Paul Gauguin."

Cliquez sur l'image pour visualiser un document  présentant cette exposition.

H.B.D.D (Ha Ba Dis Donc)

dernière mise à jour : 18/10/2019

Les images sur la page d'accueil ne sont qu'un petit reflet de quelques souvenirs d'artistes, de pays et autres que j'ai appréciés.

JSN Tendo 2 is designed by JoomlaShine.com | powered by JSN Sun Framework