McCURRY Steve;  MAGRITTE René;  MANET Julie;  MIRO Joan;  MONET Claude;  MORISOT Berthe;  MUCHA Alfons; 

OTHONIEL Jean-Michel; 


 

Exposition Berthe MORISOT

affiche expo Berthe Morisot

Le musée d'Orsay consacre une exposition du 18 juin au 22 septembre 2019 à  Berthe Morisot  la première femme impressionniste dans ce courant artistique  et ce dès 1874.

Figure majeure de l'impressionnisme, Berthe Morisot reste aujourd'hui moins connue que ses amis Monet, Degas ou Renoir. Elle avait pourtant été immédiatement reconnue comme l'une des artistes les plus novatrices du groupe.

L'exposition retrace le parcours exceptionnel de cette peintre à travers plus de 60 tableaux, entre portraits et scènes de la vie quotidienne. Peindre d'après modèle permet à Berthe Morisot d'explorer plusieurs thématiques de la vie moderne, telles que l'intimité de la vie bourgeoise, le goût de la villégiature et des jardins, l'importance de la mode, le travail domestique féminin, tout en brouillant les frontières entre intérieur/extérieur, privé/public, fini/non fini. Pour elle, la peinture doit s'efforcer de "fixer quelque chose de ce qui passe".

On (re)découvre une femme qui vit à l'inverse des usages de son temps et qui choisit la vie de l'avant-garde Parisienne dans les années 1860 et devient le témoin de la vie bourgeoise, des loisirs naissants, de la mode parisienne et des activités de la vie moderne, qu'elle soit publique ou privée.
 

Cliquez sur l'image pour voir cette exposition avec la chance de voir beaucoup de tableaux  provenant de collections particulières

Exposition Jean-Michel OTHONIEL

 

affiche expo Othoniel

Le Petit Palais présente du 28 septembre au 2 janvier 20222 la plus grande exposition personnelle de Jean-Michel Othoniel à Paris depuis la rétrospective de l'artiste au Centre Pompidou en 2011.

Ce dernier investit aujourd'hui la totalité des lieux. En plus de 70 nouvelles œuvres, il présente Le Théorème de Narcisse : un homme-fleur qui, en se reflétant lui-même, reflète le monde autour de lui.

Les œuvres sont enchâssées dans le bâtiment, suspendues aux arbres ou encore posées sur l’eau. Elles dialoguent ainsi avec l’architecture du Petit Palais et de son jardin.

Cette exposition est un message d’ouverture offert gratuitement au public. Elle est placée sous le signe du ré-enchantement et de la théorie des reflets que l’artiste développe depuis près de dix ans avec la complicité du mathématicien mexicain Aubin Arroyo. Cette invitation au rêve nous permet, le temps de l’exposition, de résister à la désillusion du monde.

 

 Cliquez sur l'image pour visualiser cette exposition.

Exposition Le monde de Steve McCurry-

affiche expo Paris Athènes

 "À travers plus de 150 photographies imprimées en grand format, le musée Maillol présente  du 9 décembre 2021 au 31 juillet 2022 a rétrospective la plus vaste et la plus complète consacrée à Steve McCurry. Les clichés les plus célèbres du photographe américain, mais également des pièces plus récentes et d'autres inédites, sont à découvrir à travers un parcours qui invite à un voyage autour du monde : de l’Afghanistan à l’Inde, de l’Asie du Sud-Est à l’Afrique, de Cuba aux États-Unis et du Brésil à l’Italie.

Pour la première fois à Paris, les 40 ans de carrière du photographe américain Steve McCurry sont au cœur d'une exposition rétrospective. Les images, pour la plupart connues dans le monde entier, renferment un univers complexe d’expériences et d’émotions. L'Humain est toujours au cœur des clichés de l'artiste. Il en est le protagoniste principal, et cela même s’il n’y est qu’évoqué. Un voyage, en image, à travers le Monde et ses habitants."

Sa photographie humaniste en a fait l’un des observateurs privilégiés de notre temps et le lauréat d’un nombre incomparable de prix et de distinctions. Lumière naturelle, vibrance de couleur semblant parfois presque artificielles, mais surtout connivence avec ses modèles et compassion composent les images précieuses et élégantes devenues signatures du style Steve McCurry.

   Cliquez sur l'image pour visualiser cette très riche exposition

Exposition Julie MANET

affiche expo Julie Manet 

Muse et symbole d'une période impressionniste éclatante, Julie Manet est au cœur de l'exposition du musée Marmottan Monet, du 19 octobre 2021 au 20 mars 2022.

"Fille, femme, modèle, muse, mécène... Vous avez sûrement vu son visage des dizaines de fois dans de nombreux musées : Julie Manet est au cœur du monde impressionniste.

Julie Manet baignera dans l'art toute sa vie puisqu'elle épouse le peintre Ernest Rouart, qui n'aura de cesse de peindre la beauté de sa femme.

Au fil de sa vie et de ses rencontres, elle accumulera une collection impressionnante d'œuvres impressionnistes. Monet, Poussin, Fragonard, Hubert Robert, Delacroix, Corot, Jongkind, Daumier, Puvis de Chavannes, Degas… Julie Manet et son mari achètent et donnent aux musées d'innombrables œuvres, qui comptent aujourd'hui parmi les plus grands trésors de l'histoire de l'art.

Femme engagée, elle s'est battue pour faire reconnaître le travail de sa mère et de son oncle, afin de les voir exposés dans les plus beaux musées. Mais Julie Manet n'a pas fait que vivre dans l'ombre de ces peintres extraordinaires. Elle est connue pour sa peinture et son journal, mis en avant dans cette exposition."

 Cliquez sur l'image pour visualiser cette belle exposition.

Exposition René MAGRITTE

affiche Magritte

Du 21 Septembre 2016 au 23 Janvier 2017 le Centre Pompidou présente l’exposition Magritte "La trahison des images" qui propose une approche à ce jour inédite de l’œuvre de l’artiste belge René Magritte.

Rassemblant les œuvres emblématiques, comme d'autres peu connues de l’artiste, provenant des plus importantes collections publiques et privées, l’exposition offre une lecture renouvelée de l’une des figures magistrales de l’art moderne.

Une centaine de tableaux, de dessins, et des documents d’archives, sont réunis pour offrir au public cette approche qui s’inscrit dans la ligne des monographies que le Centre Pompidou a consacré aux figures majeures de l‘art du 20e siècle. La trahison des images explore un intérêt du peintre pour la philosophie, qui culmine, en 1973, avec Ceci n’est pas une pipe que publie Michel Foucault, fruit de ses échanges avec l’artiste.

Dans une conférence qu’il donne en 1936, Magritte déclare que Les affinités électives, qu’il peint en 1932, marque un tournant dans son œuvre. Ce tableau signe son renoncement à l'automatisme, à l’arbitraire du premier surréalisme. L’œuvre, qui montre un œuf enfermé dans une cage, est la première de ses peintures vouée à la résolution de ce qu’il nomme : un « problème ». Au hasard ou à la « rencontre fortuite des machines à coudre et des parapluies », succède une méthode implacable et logique, une solution apportée aux « problèmes » de la femme, de la chaise, des souliers, de la pluie… Les recherches appliquées à ces « problèmes », qui marquent le tournant « raisonnant » de l’œuvre de Magritte, ouvrent l’exposition

 Cliquez sur l'image pour visualisez ce document.

H.B.D.D (Ha Ba Dis Donc)

dernière mise à jour : 21/09/2022

Les images sur la page d'accueil ne sont qu'un reflet de quelques souvenirs d'artistes, de pays et autres que j'ai appréciés.

JSN Tendo 2 is designed by JoomlaShine.com | powered by JSN Sun Framework